SPN - Fall Of The Angels a 8 membres pour 1899 messages, merci à vous ♥
Bienvenue à Nélya Jenkins notre dernier membre inscrit sur SPN - Fall Of The Angels .
Bonne chance pour ta fiche Smile
SPN - Fall Of The Angels te dit bonjour Invité tu as 23 messages à se jours merci à Toi d'etre sur le forum ♥

Partagez | 
 

 Smoking problems [PV Simon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Smoking problems [PV Simon] Mer 3 Déc - 18:37






*FLASHBACK*

Andrew, adossé au mur d'une petite chapelle, sortit un briquet de sa poche et alluma une cigarette. Il en avait bien besoin d'une, après cette journée de boulot intense. De toute façon, le mercredi était toujours sa journée la plus remplie. Celle durant laquelle il avait le plus de rendez-vous, le plus de clients. Devant assurer au mieux sa fonction de psychologue, il ne pouvait pas se permettre de sentir la cigarette face à l'un de ses patients. Surtout que certains venait le voir pour arrêter une addiction. Alors, s'il arrivait dans son cabinet avec une énorme odeur de tabac dans la bouche, il perdait toute crédibilité. Il prenait très au sérieux son travail et ne se serait jamais permis cet écart.
La fumette, ça l'avait pris quand sa soeur avait disparu. Il avait faillit tomber dans l'alcool, mais son alcoolique de père lui ayant toujours fait peur, il avait développé une sorte de phobie face aux boisons alcoolisées, et ne se les permettaient que très peu souvent, à petite dose.
La drogue, il y avait déjà touché pendant son adolescence. Le résultat avait été catastrophique. Il avait été high pendant quelques minutes puis, la pression retombée, il s'était sentit tellement mal qu'il avait promis de ne plus jamais recommencer de sa vie. Et il avait tenu promesse. Cela faisait plus de 10 ans qu'il n'avait pas touché à un seul joint. Et c'était plutôt une fierté pour lui.
La clope, par contre, c'était une autre histoire. Depuis que Dana n'était plus là, c'était la seule chose qui le détendait. Même les nombreuses fois où il se transformait ne lui suffisait pas. Il en avait par exemple besoin une fois sorti du boulot, comme aujourd'hui. Il se mit donc à marcher dans la rue, cigarette à la bouche, profitant de ce moment de détente. Il allait marcher un peu avant de rentrer chez lui, il avait encore les dossiers des clients de demain à relire. Surement s'allumerait-t-il encore une cigarette à ce moment-là, et encore une avant d'aller dormir, parce qu'il n'aurait pas la possibilité de fumer le midi.
Pendant qu'il fumait, bien sûr, il ne se transformait pas en chat. De quoi ça aurait l'air, un chat fumeur? Il ne voulait surtout pas percer sa couverture. Et puis, il préférait de toute façon se faire se plaisir sous sa forme humaine, à son sens, ça ne servait à rien sinon.
C'est donc sous sa forme de Bipède qu'il marchait dans les rues, en direction de chez lui. Il y avait plusieurs chemins menant à sa maison. Il n'y rentrait pas tout le temps à pieds, puisqu'il prenait les transports en commun, mais ça c'était surtout pour aller à son travail le matin. Quand il rentrait, il se permettait régulièrement une petite ballade comme il aimait tant en faire.

Il regarda cette cigarette. Il entendait la voix de sa soeur "Andy! Pose-ça maintenant, tu veux crever d'un cancer, c'est ça? Je te l'interdis! On va finir dans le putain de Purgatoire, et tu veux accélérer ça?". Oui, si Dana était là, sûr que c'est les mots qu'elle aurait prononcé. Elle aurait même prit la cigarette des mains de son frère jumeau pour la jeter dans le caniveau. Il voyait déjà son regard plein de reproches, mais aussi un petit sourire. Un sourire... on leur avait toujours dit qu'ils avaient exactement le même. On l'avait même surnommé "le sourire des jumeaux Jekelly", qui s'inscrivait dans la lignée du "rire des jumeaux Jekelly". Tout plein de caractéristiques qu'ils partageaient.

Plongé dans ses pensés, pensant à sa soeur, il ne regardait pas vraiment où il allait, son subconscient lui dictant le chemin de sa maison. Il bouscula alors quelqu'un, et cela interrompit net le cours de ses pensée. Il s'arrêta et se confondit en excuses tout en se retournant.

- Je suis désolé, je...

C'est alors qu'il reconnu l'adolescent qui lui faisait face. Il ne pouvait pas ne pas le reconnaître. Il l'avait tellement vu qu'il ne pouvait pas s'y tromper. Car il s'agissait là d'un de ses patients. Enfin, il ne savait plus très bien, puisque ce dernier avait la fâcheuse habitude de ne pas assister à toutes ses séances.

- Bonjour, Simon. Ça faisait longtemps. On est censés se voir plus souvent pourtant, n'est-ce pas?

Un petit rictus se dessina sur sa bouche avec cette question emplie de sarcasmes, même s'il n'avait pas voulut être méchant. Il voulait simplement rappeler au jeune garçon qu'il n'était pas bête et qu'il avait bien remarqué que Simon ne venait plus depuis un petit bout de temps. Andrew ne lui en voulait pas spécifiquement. Il pouvait comprendre. Toutefois, connaissant les problèmes du garçon, il se disait que ce dernier ne pouvait pas les résoudrent seul, et voir son psychologue ne pouvait que lui être utile...




Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Ven 5 Déc - 20:04

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



-Willer, au lieu de te tourner les pouces, va déballer les dernières commandes qui sont rangées dans la réserve.

Je hais cette journée, tout comme je hais ce type avec qui on m'a collé pour aujourd'hui. Normalement, il est censé m'apprendre le travail, mais au lieu de ça, il passe son temps à me donner des ordres. Fais ci, fais ça ! Comme ci, comme ça ! Bientôt, il va me demander de faire le beau et de lui donner la patte. Je sais pas pour qui il se prend...et bien, certainement pour ce qu'il est: le fils du patron.
C'est bien le fils à papa, le genre de personne qui aime croire en sa réussite et qui aime surtout le montrer aux autres. Ce gars serait prêt à égorger le meilleur employé du mois pour continuer de briller aux yeux de son père.

- Willer !!! Tu m'écoutes ? T'es pas ici pour rêvasser, mais pour travailler, alors bouge tes fesses jusqu'à la réserve.

Je me retourne sans dire un mot, mais ce n'est pour autant que je n'en penses rien. Je ne peux pas exploser aussitôt, ce travail, c'est un peu la seule chose qui rendent mes parents un peu fier de ma personne. En arrivant dans la réserve, je ne peux m'empêcher de ressentir la fraîcheur de cette pièce. Bon sang, autant travailler dans une chambre froide. En tout cas, je comprends mieux pourquoi l'autre m'a refilé cette tâche...quand je vois tout ce qu'il y a à déballer. Néanmoins, je commence ce à quoi j'ai été envoyé ici.
Parfois, je me dis que je suis bien trop con pour me contenter de faire ce travail, alors que je pourrais avoir plus. Je pourrais même faire en sorte de rétrograder la carrière du fiston et prendre sa place. Je pourrais même me faire du blé en demandant simplement que l'on me donne l'argent de la caisse, sans pour autant que l'on cherche à me poursuivre après. J'ai bien effacé un bout de mémoire à mes parents, je pourrais sans problème user de la magie sur des personnes qui n'ont aucune importance pour moi...mais, dans ce cas, je deviendrais exactement ce que l'on craint de moi.
Déjà une heure de passée et je suis assez content de moi, j'ai pratiqué terminée. Je pensais alors pouvoir me prendre une petite pause sans que cela vienne déranger quiconque...c'était sans penser à mon petit surveillant.

- Hey ! Qu'est-ce tu...il est interdit de fumer ici, écrase ça tout de suite. Et je peux savoir pourquoi il reste encore tout ça à ranger ? Je pensais t'avoir demandé de...

- Oh, c'est bon. J'ai pratiquement fini. Et j'ai le droit à dix minutes de pause...alors lâche-moi les baskets et va aboyer sur quelqu'un d'autre. Je restes calme, poli et ça suffit pour qu'il ne puisse plus parler et se retourner en marmonant je ne sais quoi. Quel con.
J'ai finalement vu la fin de cette matinée, l'heure pour moi quitter mon poste. Je ne suis pas pressé de revenir demain, mais c'est comme ça. Sur le chemin du retour, je penses déjà à m'écrouler sur mon lit et m'allumer un bon pétard pour oublier ce fils de...

- Hey, vous pouve... Je n'ai aucun mal à reconnaître cette personne. Et lui non plus d'ailleurs n'a aucun mal à me reconnaître. Autant dire que je voudrais bien disparaître, malheureusement je ne connais encore aucun sort pour ce genre de chose. Bonjour...euh...ouai... Plus souvent, oui, c'est vrai que j'ai sécher quelque séance chez ce cher psychologue que mes parents m'ont trouvé depuis quelques années déjà. Je ne peux m'empêcher de sourire, gêné, ce sourire qui me donne l'air encore plus bêta. C'est que...justement, je me disais que je devais retourner vous voir, mais bon, avec...le travail, tout ça et ça. J'ai oublié...mais je suis bien, donc bon. Pas la peine de vous faire perdre votre temps.

Surtout le mien, de temps. Non pas que ce type est désagréable, mais...il sait presque tout de moi. J'aime pas ça, c'est angoissant. Il m'engage dans des sujets que je ne veux même pas aborder, mais il y arrive. Je sais pas comment, un truc de psy sûrement.

- Sinon, vous...fumez ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Sam 6 Déc - 11:05







Depuis combien de temps n'avait-t-il pas vu ce patient? Plus d'un mois, il en était sûr. Chaque semaine, à l'heure du rendez-vous, il attendait Simon, qui ne venait jamais. Bien sûr, Andrew se devait de patienter. Il ne pouvait pas partir, au cas où l'adolescent revenait quand même. Mais il ne le voyait jamais. En général, à ce moment-là, le psychologue ouvrait un bon bouquin et attendait son prochain patient, soupirant de savoir que, une fois de plus, il ne verrait pas le jeune homme.
Il pouvait parfaitement concevoir cette réaction. Quand des parents imposent à leurs enfants de voir un psy, certains refusent catégoriquement de parler de leur problème. Le métier d'Andrew consistait à les faire parler, malgré leurs réticences. Oui, c'était un peu comme un interrogatoire. Sauf que là, le psychologue n'était pas là pour faire avouer des choses à ses patients, mais à les aider. Et il n'arrêterait de les voir que quand il jugerais que ceux-ci n'avaient plus besoin de lui. Malheureusement, il était récurrent qu'un patient stoppe les visites chez son psychologue. Andrew connaissait ça. Il n'était pas offensé par l'attitude de Simon, loin de là. Mais connaissant les problèmes de ce dernier, il aurait aimé le voir ces derniers temps.

Ce sont les parents de Simon qui avaient contacté le psychologue la première fois, lui expliquant les divers problèmes de leur fils, notamment des problèmes de drogues. Les parents n'arrivaient plus à le gérer et avait donc décidés de contacter un psy. Andrew avait évidemment accepté, et avait réussit à amener son patient sur les sujets de la drogue. La thérapie promettait d'être longue, la preuve car elle durait encore aujourd'hui. Et le fait que l'adolescent n'aille par à certaines séances ne risquait pas de la faire finir plus tôt, bien au contraire. C'était même le meilleur moyen d'allonger sa durée. Andrew voulait réellement aider Simon à se sortir de ses problèmes. Après tout, c'était un jeune adulte qui avait toute la vie devant lui, et qui aurait très bien pu se lancer dans des études supérieures. Seulement, ses divers problèmes ne l'aidait pas à se concentrer sur l'important.

Cela tombait bien de le croiser dans les rues. C'était même une chance, une belle occasion. Il fallait désormais qu'Andrew trouve un moyen pour que son patient revienne assister à ses thérapies. Il avait pensé plusieurs fois à appeler les parents du jeune homme, mais s'était toujours rétracté; ça ne les concernaient pas. C'était une affaire entre le psychologue et son patient. Et puis, les parents auraient sûrement posé des questions, auxquelles Andrew ne pouvait pas répondre: c'était le secret professionnel. Tout ce que lui disait Simon, quoi que ce soit, il devait le garder pour lui. Révéler des choses, ce serait trahir à la fois son patient, mais aussi sa profession ainsi que soit-même.
Alors, il n'avait pas appelé les parents. Il avait attendu. Et apparemment, ça avait fini par payer puisqu'il l'avait croisé par hasard, ici, dans une rue. Et quoi de mieux pour lui parler? C'était une occasion qu'il allait saisir.

- Je comprends que tu sois occupé, c'est même très bien que tu travailles. Mais je ne pense pas en revanche que nos séances soit devenues inutiles.

Il en était même sûr. Il ne pouvait pas laisser Simon partir, car il savait que tout ses problèmes n'avaient pas été résolus, et ne risquait pas de se résoudre tout de suite, surtout si l'adolescent refusait de voir Andrew. Bien sûr, ce dernier ne pourrait jamais le retenir contre sa volonté, mais il allait quand même tout faire pour reprendre la thérapie.

- Tu ne me fais pas perdre mon temps, au contraire. Je sais que ce n'est pas facile, mais je continue de penser que tu devrais revenir me voir. Cela pourrait être utile, surtout maintenant que tu as retrouvé du travail. Tu vois ce que je veux dire? Je ne vais pas développer ici, aucun de nous deux n'avons envie de parler de ça en pleine rue.

Il était vrai que, vu le nombre de passants, certains entendent leur conversation, et les patients n'aimait pas forcément crier au monde entier qu'ils voyaient un psychologue.

Simon changea de sujet, comme gêné. Andrew regarda la cigarette qu'il tenait entre ses mains. Ah ouais, ça... C'est vrai que ce n'était pas très classe de fumer devant un patient. Enfin, lui et Simon n'était pas censés se rencontrer de cette façon. Le hasard avait bien fait les choses, comme on dit.

- Oui, mais seulement du tabac.

Ce n'était pas une attaque, seulement un message détourné à Simon de façon à lui montrer qu'il avait besoin de voir le psychologue. Parce que, évidemment, l'adolescent ne fumait pas que du tabac, ce qui aurait nettement était plus facile à gérer. Non, là, c'était un autre problème, bien plus grand encore, qui mettait beaucoup plus de temps à se régler. D'où la nécessité d'assister aux thérapies.

- Alors, est-ce que je te verrais à notre prochaine séance?

*FIN DU FLASHBACK*



Fiche de liens (c) Miss Yellow


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Sam 6 Déc - 18:40

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



Ravi d'entendre que le doc' n'avait rien perdu de sa perspicacité. Je me doutais bien qu'il ne fumait rien d'autre que du tabac...quoi que je ne mettais même pas imaginé qu'il fumait tout cour. Je le pensais plutôt "sans défaut". Si je viendrais à la prochaine séance ? J'ai seulement glissé un sourire et acquiecé d'un bref hochement de tête, sans réellement avoir l'intention d'y retourner. Finalement, chacun est parti de son côté. Je me moque qu'il ait été convaincu ou pas de ma réponse, je ne trouvais pas ces séances aussi indispensable que ce qu'il laissait croire. Après tout, je possédais une chose bien plus efficace qu'une séance chez un psychologue.

Pourtant, je me suis surpris à hésiter sur ma décision durant les trois prochains jours qui ont suivit notre rencontre. Pourquoi ? Je ne sais pas, peut-être parce que le doc' m'était sympathique et que je n'y perdais rien en y allant cette fois, juste pour lui prouver que je n'avais plus besoin de ses services. Ouai, je devais y aller juste pour ça.

Le jour J, je me suis donc présenté dans le bureau du doc', attendant mon tour dans la petite salle d'attente. Je ne comptait pas m'éterniser dans son cabinet, je ferais juste le nécessaire pour qu'il croit réellement que je vais bien. Je ne tiens pas à le recroiser dans les rues et à ce qu'il me suspecte de quoi que ce soit. Si jamais il vient à insister, je ferais en sorte qu'il m'oublie définitivement.
La porte de son cabinet s'ouvre alors, laissant sortir une dame aux yeux rougis, comme si elle venait passer une heure à sangloter. Elle traverse la salle, assez rapidement, sans adresser le moindre regard en ma direction. Soudain, je sursaute à l'écoute de mon prénom. Je me retourne et aperçoit le doc' qui m'invite à entrer.

Je jettes un rapide coup d'oeil aux quatre coins de la pièce. Rien ne semble avoir changé depuis ma dernière visite. Toujours les mêmes murs, le même sol, la même déco...et ce maudit coin où tout le monde raconte sa vie. Je me demandes ce qui a pu décider le doc à faire ce métier, franchement passer son temps à écouter les complaintes des autres...ça doit être carrement gonflant à la longue. Cependant, j'imagine qu'il doit se faire une bonne paye à la fin du mois.

- Alors, que voulez-vous savoir ? Je lui demande, sans même prendre la peine de me poser. Moi, pressé ? Non...quoi qu'un peu. Je suis venu, c'est déjà pas mal, alors pour le reste, je comptais bien plier l'affaire assez rapidement. Autant vous prévenir que je n'ai rien de bien passionnant à raconter... si ce n'est que tout va pour le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Dim 7 Déc - 0:24







Andrew ne savait pas si Simon allait réellement venir aujourd'hui ou non. Il s'étaient quittés sur un hochement de tête, ce qui ne prévoyait rien de bon. Il avait passé sa journée à se demander si ça allait être le cas. Il avait sérieusement des doutes, et avait même prévu tout un petit programme si son patient ne venait pas. Il irait prendre un café et ouvrirait enfin ce nouveau livre que sa mère venait de lui acheter, qui n'était somme toute pas très intéressant mais qui permettait de faire passer le temps. Après tout, il avait du temps avant la visite du patient d'après, et il ne prévoyait pas de poireauter des heures en faisant des allers-retours dans son cabinet, ou en contemplant les tableaux, signés de la main d'un artiste dont le nom était illisible.

La patiente que recevait Andrew juste avant l'heure de Simon était là pour la première fois. Son mari l'avait trompée, et ils venaient tout juste de se séparer. C'était un choc pour elle qu'elle avait du mal à supporter. Elle restait des journées entières à pleurer chez elle, et avait même finit par être virée de son travail à cause de ce comportement. Alors, le psychologue avait fait de son mieux pour lui redonner le moral, lui expliquant que se morfondre n'était pas la solution et qu'il fallait essayer d'aller de l'avant, qu'elle ne pouvait pas mettre sa vie en l'air pour un homme. Elle aurait probablement besoin d'une ou deux séances, mais pas plus. Elle était sur la bonne voie. On ne pouvait pas en dire autant de tout les patients.

Quelle ne fut pas la surprise et la satisfaction d'Andrew quand il découvrit, assis dans la salle d'attente, le jeune homme qu'il avait croisé dans la rue quelques jours plus tôt. C'est avec un grand sourire qu'il l'appela et l'invita à entrer, lui désignant le fauteuil pour qu'il puisse s'asseoir. Il ouvrit le cahier de Simon, qui n'avait pas été ouvert depuis longtemps, et sortit un crayon.

- Au contraire, je suis sûr que tu as beaucoup de choses à me raconter, depuis la dernière fois.

C'était une réaction typique de patient: croire que tout allait pour le mieux et que la visite chez un psy inutile. Sauf que dans 95% des cas, les patients avaient tort et leur thérapie était nécessaire; que ce soit pour eux ou pour les autres.

- Je ne t'aurais pas fait venir ici si c'était pour te faire perdre ton temps, Simon. Je suis d'ailleurs très content que tu sois venu.

Le café et le bouquin attendront. Andrew avait du pain sur la planche. Il allait d'abord devoir prendre un peu de nouvelles de Simon. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas parlé de lui.

- Alors, dis-moi, quoi de neuf depuis le temps? J'ai cru comprendre que tu avais trouvé un travail. Dans quel domaine?



Fiche de liens (c) Miss Yellow


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Dim 7 Déc - 21:14

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



Content de ma venue ? Au moins, j'aurais fait un heureux pour aujourd'hui. J'observe le fauteuil dans lequel je suis invité à me poser, je connais que trop bien cette place pour y avoir déballé bien des choses. Des choses que je n'aurais jamais pensé dire un jour, je pensais que tout était bien enfermé à l'intérieur de ma tête, que personne ne pourrait y avoir accès sans que j'en ressente l'envie. Et ce type y est arrivé sans même que je m'aperçois de ce que je crachais sur moi, mes parents...et les autres. Bizarrement, ça m'avait fait un bien fou de parler sans craindre quoi que ce soit, parler en ayant l'impression d'être écouté et compris...mais il y a tout de même des choses qui ne regarde que moi.

- Mon travail...ah...euh... Je ne pu retenir une petite grimace. Ce qui était d'actualité, il y a quelques jours, ne l'était plus vraiment aujourd'hui. C'est fou comme les choses changes vite, pas vrai ? En fait, je n'ai plus de travail. J'ai fais de mon mieux, mais je n'y suis pas arrivé. Je pensais pourtant en être capable, de pouvoir gérer ma haine face à ce petit con de fils à papa...mais non, il lui a suffit d'une parole pour me faire sortir de mes gonds. Tout du moins, faire sortir la magie de ses gonds. J'ai rien pu faire, il s'est mis à tousser, tousser jusque cracher son propre sang. Je n'ai prit que la décision de m'enfuir suffisamment loin pour lui éviter le pire. Ça veut pas dire que je n'ai pas le contrôle sur tout ça, non. Ça veut juste dire qu'il ne faut pas me faire chier...je suis pas un mauvais type. Et bien, ça roule. Je décide de garder la vérité rien que pour moi, inutile d'annoncer quoi que ce soit de négatif au doc, après tout, je lui ai dit que tout allait pour le mieux...faisons croire que c'est réellement le cas. Je travaille dans un magasin en ville...je fais des trucs, pas très intéressant.

Pas intéressant, autant dire que je ne mens pas sur le coup. Je m'ennuyais vraiment là-bas et être à la merci des autres...ce n'est pas pour moi. Je préférerais presque l'inverse, que les autres soient à ma merci. Peut-être que j'aurais pu faire en sorte que ce soit le cas, éjecter ce minable de sa petite place privilégié pour la lui prendre. Une sorte d'échange de post, plus ou moins équitable. Autant dire que je lui aurais fait passé l'envie de me défier du regard, j'aurais pu faire de lui une petite marionnette dans l'incapacité de se prendre en main.
Bien sûr, ce n'est qu'une façon de parler. Je n'aurais rien fait de tout ça. C'est un peu comme lorsque l'on souhaite le pire pour un professeur que l'on déteste, ou bien lorsque l'on souhaite ne plus exister après une dure journée. Ce ne sont que des pensées, rien de concret.

- Et sinon, mes parents vont bien. Moi aussi, je vais bien. Bref, c'est presque un monde parfait. J'espères que mon sourire forcé ne ce voit pas trop. J'essai de l'atténuer un peu pour ne pas me faire griller. J'ai devant moi un type à l’œil de lynx, je sais très bien qu'il a fait des études pour percevoir je ne sais quel détail sur les visages...un peu comme ce type à la télé. Vous voyez...nous avons déjà fait le tour. Quand je vous disais qu'il n'y avait rien à dire, je ne vous ment pas cette fois

Bon, ok. On reparlera de mes gaffes un peu plus tard.

- Je veux dire...enfin, non, je ne veux pas dire que je vous ais menti les autres fois. C'est surtout pas mon genre. Je vous respecte énormément en tant que...psychopathe...logue. Psychologue...

Je ferais mieux de me la fermer par moment, c'est vrai, je suis pas doué pour rattraper les choses. Mon regard essaye de fuir celui du doc, mais il m'a suffit d'une seule seconde pour croiser son regard et voir qu'il n'était pas dupe à mes conneries. En plus d'être nul, je fais un sacré mauvais menteur. Je cesse ce sourire idiot, faux. Après tout, ce type me connait bien mieux que mes propres parents adoptifs...il m'est inutile de nier quoi que ce soit devant-lui. Ça me dépite au plus haut point.

- Ok...c'est peut-être pas aussi parfait que ce je vous ai raconté, finalement. Mais même si je vous raconte la vérité...vous risqueriez de ne pas me croire et même de vouloir m'interner je ne sais dans quel asile de fou. Vous savez...je n'avais pas l'intention de venir ici. Et je suis quand même là aujourd'hui...ne me demandez pas pourquoi. J'en sais rien. Si vous voulez une bonne nouvelle...je touche presque plus à la marijuana...mais c'est tout ce que je peux vous dires. Après à vous de vous en contenter et de vous persuader que vous avez fait le maximum me concernant. Ce n'est plus d'un psy dont j'ai besoin aujourd'hui...en fait, je ne sais même pas ce dont j'ai encore besoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Lun 8 Déc - 11:49







L'hésitation dans les paroles du jeune homme firent tout de suite réagir Andrew. Il hésitait sur ses mots quand il s'agissait de parler du travail qu'il avait trouvé. Comme une gêne. Était-ce parce qu'il avait honte? Peut-être avait-t-il trouvé quelque chose dans un domaine qui ne lui plaisait pas. Ou bien alors, il mentait. En tout cas, c'était une des deux solutions. Il aurait parlé avec plus d'assurance, et surtout plus développé son propos, s'il avait réellement trouvé un travail qui le passionnait. Andrew le savait, les gens passaient du temps sur les sujets qui les intéressaient, et évitaient au maximum ceux qui étaient gênants ou honteux pour eux. C'était typique de l'être humain. A moins d'être un professionnel du mensonge et de la dissimulation d'information, on ne pouvait pas y couper. Et face à un psy, ça se remarquait d'autant plus. Le skinwalker n'était pas tout à fait convaincu par les paroles de Simon concernant un éventuel job dans un magasin en ville, mais il ne décida pas de s'attarder là-dessus, quitte à y revenir un peu plus tard.
Il était persuadé qu'il y avait autre chose à traiter concernant le jeune homme. Après un mois sans thérapie, il aurait pu se passer des tas de choses dont Andrew n'était pas au courant, et il allait devoir les découvrir. Pour les résoudre ensuite, bien entendu. Découvrir les secrets des patients n'était que la moitié de son travail. Le reste venait après.
Il laissa donc parler son patient, comme il le faisait à chaque fois. Même les personnes les moins bavardes étaient capables de longuement parler quand il s'agissait de voir un psychologue. Parfois, il fallait du temps, mais cela venait toujours. Pour Simon, qui avait déjà plusieurs visites chez Andrew, ça n'allait pas être compliqué. Il avait l'habitude de parler ici, sans se soucier de quoi que ce soit. Il savait pertinemment que ça resterait entre lui et Andrew, que ça ne sortirait jamais de ces murs. Alors, toute l'attention du psychologue se concentra sur son patient, qui ne manqua pas de dire des choses intéressantes.

- "Presque" un monde parfait, hein?

Un seul mot, dans une seule phrase, suffisait pour prouver que Simon n'allait pas aussi bien qu'il le prétendait, ou qu'il se le faisait croire. La suite de ses propos, toujours hésitants, confirmait l'hypothèse du psychologue. Le jeune garçon allait plus mal qu'il le disait. Le psychologue avait bien raison de lui avoir demandé de venir. Et lui avait bien eu raison de venir. Inconsciemment, il savait que cela lui serait utile. Il avait des problèmes, problèmes dont il ne pouvait pas se sortir tout seul, et sûrement pas avec l'aide d'un de ses proches, que ce soit ses parents ou des amis. Non, pour cela, il lui fallait quelqu'un d'extérieur à sa vie. Quelqu'un qui connaissait tout sur sa vie sans pour autant en faire partie. Un psy: Andrew. Ce dernier voyait bien que Simon tentait de lui cacher son malaise sans y arriver. Il fallait être bon pour tromper la vigilance d'un psychologue. Après tout, l'apprentissage de ce métier passait principalement par l'observation en détail des paroles, des faits et gestes des autres. C'était un boulot qui demandait une concentration extrême pour ne louper aucun indice. Et les actions de Simon ne pouvait laisser place qu'à une seule conclusion: quelque chose n'allait pas dans sa vie, et Andrew allait tout faire pour qu'il lui en parle. Simon se mit finalement à parler, malgré sa réticence du départ. Je vous l'avez bien dit: chez un psy, tout le monde se met à parler, à un moment ou à un autre.

- Simon, je ne suis pas là pour t'enfermer dans je ne sais quel lieu. Je ne suis pas non plus là pour douter de toi. Je serais policier sinon.

Oui, Andrew n'avait pas une très bonne opinion de la police. Même s'il admettait que les forces de l'ordre étaient utiles dans bien des situations, il leur reprochait, notamment lors d’interrogatoires, de ne pas suffisamment écouter les accusés, ce qui pouvait mener à de faux jugement. Bon nombre de personnes on été enfermées alors qu'elle n'avait rien fait. Et Andrew détestait ce genre d'injustice. Dans son métier, il écoutait ses patients jusqu'au bout. S'ils mentaient, il finissait par le savoir. Et quand ils disaient la vérité, il le savait aussi.

- Tu sais très bien que tu peux tout me dire, je t'écouterais. Comme tu l'as dit, tu est venu alors que tu n'en avait pas l'intention. Peut-être que dans ton subconscient, tu savais que c'était nécessaire. Si tu ne me dis pas tout, je ne pourrais pas t'aider. Mais je le ferais si tu m'avoues cette "vérité" que tu souhaites tellement cacher. Je sais que cela peut être dur. Mais tu ne risques rien ici.

Andrew ne savait pas ce que ce secret était. Mais il voyait bien dans l'attitude de son patient qu'il était très lourd, voire dur à porter. Plus quelqu'un cache un secret, plus cela signifie qu'il en parle peu. Peut-être même qu'il n'en parlait à personne. Peut-être que c'était un secret que Simon avait toujours gardé pour lui, et que même les personnes les plus proches de lui n'étaient pas au courant.




Fiche de liens (c) Miss Yellow

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Lun 8 Déc - 23:16

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



La petite remarque sur les flics a eu le don de me tirer un bref sourire. Je reconnais cette petite touche d'humour dont le doc' fait preuve pour détendre un peu l'atmosphère. Mon subconscient ? Je n'ai aucune idée dans quel état il se trouve, mais peut-être que le doc' a raison, peut-être que c'est à cause de mon subconscient que je suis dans ce cabinet. Quoi qu'il en soit, j'y suis et j'ai même avoué que rien ne va réellement...même avec des sortilèges. Rien ne va comme je le voudrais.
Ça peut paraître ridicule, après tout, j'ai de quoi changer ma vie, de quoi la rendre plus agréable, de quoi changer aussi la vie de mes parents et les récompensés pour m'avoir supporté autant de temps. Mais je n'en fais rien...rien d'utile en tout cas. C'est presque frustrant.

Va donc expliquer tout ça à ton psy, lui dire que ton problème relève de bien autre chose qu'une simple addiction, une simple histoire passé. Parler de magie, de sorcellerie, de cette soif de pouvoir qui ne cesse d'augmenter de jour en jour. Je n'ai pas de honte à me sentir plus puissant que les autres de cette ville et d'en prendre conscience lorsque je viens à nouveau détester tout ces gens autour de moi. Je sais que j'ai de la haine quelque part dans ma tête, une haine que le doc' avait su expliquer à la dernière séance. Une séance durant laquelle j'ai souvenir m'être entendu dire que je ne pouvais m'empêcher de me détester, je me détestais tout autant que je détestais la personne qui m'avait mis au monde.

Je reconnais également mes quelques faux pas, comme cette fois où j'ai eu l'idée d'effacer la mémoire de mes parents après qu'ils m'aient surpris avec un pétard en bouche. Je m'en voulais tellement. Je m'en voulais de les voir aussi déçu de ma personne. Je ne pouvais pas me le permettre, alors j'ai usé de la magie. C'est si facile de s'en sortir comme ça, que ça en devient une habitude. Tout les problèmes semblent perdre de leur importance...c'est étrange comme sentiment.

- Ce n'est pas que je veux pas...mais je ne sais même pas si vous êtes en mesure d'entendre ce que j'ai à dire...

C'est vrai, les docteurs n'aiment pas entendre parler de choses étranges, c'est pas scientifique, c'est pas médicale...c'est tout autre. Même si j'ai confiance au doc', je ne sais même pas ce qu'il pourrait penser de tout ça. Après tout, c'est un risque à prendre. Je peux toujours essayé...au pire, je forcerais les choses pour qu'il puisse oublier. Ça sert aussi pour cela la magie...à rectifier les tirs.

- Vous croyez à la sorcellerie ? Aux esprits...ce genre de choses quoi.

Autant aller droit au but, au moins, je ne perdrais pas plus de temps. Mes mains ne peuvent s'empêcher de serrer les accoudoirs du fauteuil, comme si j'appréhendais la réaction de cet homme devant moi,

- Alors...vous y croyez ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Mar 9 Déc - 10:52







En devenant psychologue, Andrew avait juré de ne jamais rien divulguer sur ce que disaient ses patients. Rien. Pas même un petit détail, pas même un sous-entendu. Le silence complet. Quand il parlait de son travail, il expliquait tout simplement la définition du mot, et ce qu'il faisait en gros. Si les gens voulaient des secrets, ce n'est pas vers lui qu'il fallait se tourner. Très attaché à son travail, il ne disais jamais rien. Il n'avait jamais trahit aucune de ses patients et ne le ferait jamais. Il n'était pas de ce genre-là. Et puis, s'il voulait que ses patients continuent à lui faire confiance, s'il voulait garder son job et s'il voulait que les gens viennent le voir, il fallait mieux pour lui qu'il se la ferme. Ses amis et sa famille savent qu'il est psy, c'est tout. S'ils voulaient savoir comment ça se passait, ils n'avaient qu'à en consulter un, ou en devenir un eux-même. Voilà tout. C'était aussi simple que ça.

Simon savait tout ça. Il savait qu'il pouvait faire confiance à Andrew. Pour tout, absolument tout. Le psy n'était pas là pour juger, ou encore moins dénoncer. Il était là pour aider. Régler les problèmes des autres. Soigner, tout simplement. Il ne considérait son travail terminé que quand les problèmes du patient était réglés. Sinon, il continuait les séances, les continuaient jusqu'à arriver à un résultat plus que positif. Et il était heureux de faire tout ça. Il avait choisit cette voie pour cela: soigner. Rendre les gens un peu plus heureux. Leur faire oublier leurs soucis, dans ce monde où tout le monde en a. C'était le cas de celui qui se trouvait actuellement en face de lui, par exemple.
Ce dernier hésitait d'ailleurs toujours à parler. Mais Andrew patientait. Il savait bien que ça allait finir par sortir. Même s'il n'osait pas se l'avouer à lui-même, l'adolescent avait besoin de se confier à quelqu'un d'autre. Il y a certaines choses qu'on ne peut pas garder pour soi. Des choses trop lourdes à porter seul. Et le skinwalker était cette aide. Celui qui vous déchargeait un peu de toutes vos responsabilités.

- Je suis en mesure d'entendre toutes sortes de choses, tu sais.

A la fac de psychologie, on lui avait longuement expliqué que toutes sortes d'actions et de pensées existaient en ce monde, et que chaque patient pouvait les faire resurgir. Il fallait s'attendre à tout. Et surtout ne jamais être dérouté. On devait savoir faire face à toute les situations, savoir quoi répondre, comment les gérer. Trouver des réponses quoi. Andrew se souvenait de ce prof qui répétait tout le temps "vous savez que vous êtes un bon psy quand vous êtes en mesure de résoudre tout les problèmes de vos patient, en leur répondant sans hésiter une seule seconde". Règle à laquelle s'était toujours tenu le trentenaire.

Celle-là, il ne s'y était pas attendu, par contre. Il savait que ses patients pouvaient délirer parfois, mais il était persuadé que ce n'était pas le cas de Simon. Ce gamin était totalement lucide, du moins quand il n'avait pas fumé, et il n'était pas high à cet instant.
Il ne montra pas sa surprise pour autant. Après tout, il s'agissait d'une simple question. Mais c'était d'autant plus étrange d'y répondre quand on savait qu'il faisait lui-même partie des êtres surnaturels. Bien sûr, on ne parle pas de ça, à son école. Il serait passé pour un fou s'il l'avait évoqué.

- Eh bien... je suis du genre à douter de tout, mais rien ne prouve que le domaine du surnaturel est irréel... Donc oui, j'y crois.

Pourquoi lui posait-t-il cette question? Etait-t-il face à une créature? On peut dire que ce serait une première. Il n'avait jamais rencontré aucun patient "comme lui". Si Simon l'était vraiment... il ne pouvait pas en être sûr, donc il ne posa pas la question directement. Mais toutefois, ce sujet risquait d'être intéressant.

- Continues...



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Jeu 11 Déc - 17:46

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



Qu'il le croit ou non, c'est ainsi; je ne suis doué qu'à ça. Certains sont doué pour la mécanique, la peinture ou je ne sais quel merdier...moi c'est la sorcellerie. J'ai pas honte de ce que je fais, c'est juste que j'aimerais être reconnu pour ça. Qu'on cesse de me voir comme celui qui ne fout rien de ses journées, l'ados dont tout le monde plaint ses parents. C'est sûr, je n'ai rien à voir avec le gosse qui ne froisse en rien ses parents. Je reconnais ne pas toujours avoir été très correct avec mes parents, je sais que parfois je ne suis pas facile...mais je fais au mieux. Alors quand j'entends le doc me demandé si je ne voyais pas une autre solution à mes problèmes, autre que la magie...je ne peux m'empêcher de sourire, la réponse me semblait pourtant évidente.

- Comme vous l'avez dit...je peux résoudre pas mal de chose en claquant des doigts. Pourquoi je chercherais une autre solution. Hein ?

Je ne me moque pas du doc, je trouve seulement sa façon de considérer la chose assez amusante...quoi qu'un peu étrange. Il faut dire que c'est la première fois que je parle de ça à quelqu'un et je suis assez surpris que le doc parle de 'magie', sans paraître plus dérangé que ça. Peut-être que c'est juste une apparence, peut-être qu'il ne croit pas un poil de ce que je lui dis, peut-être qu'il me pense fou, victime d'hallucination...que je me suis inventé un monde. C'est ridicule. Je me demande bien ce qu'il se dit dans sa tête, je me demande bien ce qu'il note sur son cahier. Je suis tenté de lui faire disparaître des mains pour lire quelques lignes...mais ce ne serait pas correct. J'aimerais pourtant savoir, sans pour autant le vouloir...je sais plus trop ce que je veux finalement.

- Vous savez...la magie n'est pas seulement un échappatoire. C'est ma chance, la seule qui m'est arrivé depuis que j'suis née. Si des personnes pensent que c'est mal...qu'ils aillent se faire foutre. Je sais encore ce que je fais.


Je sais pas où veut en venir le doc avec ce genre de question, mais oui, j'ai continué la magie parce qu'elle est efficace même si je ne la maîtrise pas toujours à 100%. Mais j'ai pas beaucoup d'effort à fournir pour manifester quoi que ce soit, il me suffit parfois seulement d'y penser avec détermination pour qu'une chose s'actionne. Avec un peu de patience et de travail, je suis sûr que j'arriverais à faire de grandes choses. Et alors peut-être qu'on reconnaîtra mon talent.

- Et vous doc'...vous avez peur de ce genre de choses ? Une question pour savoir où se il situait à peu près dans ce monde étrange. C'était déjà assez surprenant qu'il croit à ce genre de choses. Dîtes...vous allez vraiment parlé de ça sur vos notes ?


Dernière édition par Simon Willer le Sam 13 Déc - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Ven 12 Déc - 16:07







Qu'est-ce que Simon avait bien pu "essayer"? Puisque cela tournait apparemment autour du monde des esprits, il n'y avait pas des centaines de solutions. Il y avait donc un fort rapport avec le surnaturel. L'adolescent n'avait pas posé la question juste comme ça. Qu'est-ce qu'il avait bien pu essayer? Andrew se mit soudain à avoir un peu peur de la réponse de son patient. Avait-il pu conclure un pacte avec un démon par exemple? Beaucoup le faisaient, ne se doutant pas que ce qui pouvait se trouver dans les livres n'était pas toujours qu'une invention pour faire peur aux enfants. Les démons adoraient les âmes, et s'en léchait les babines de savoir que tant d'idiots, selon eux, pouvaient venir les rencontrer.

Il s'agissait effectivement d'une invocation, mais pas celle d'un démon de la croisée des chemins. Il s'agissait d'un autre esprit, Simon ne savait pas lequel à priori, mais il avait en tout cas fait un rituel d'invocation. La façon dont il le décrivit convaincu le psychologue que ce n'était pas une invention, que le jeune garçon disait bien la vérité. Il avait pratiqué la magie, et pas qu'une seule fois en plus.

Des sorciers... Andrew n'en avait jamais croisé un seul. Il connaissait leur existence, mais s'était toujours arrangé pour les éviter. C'était le genre de personne à ne pas mettre en rogne, de peur de se voir faire pousser un bras au milieu du front, être atteint d'une maladie incurable ou de mourir d'un seul coup, comme ça. Les chasseurs recherchaient activement les sorciers, dans le but de les détruires. Andrew ne s'était jamais fait une bonne image d'eux. Pour autant, il ne cherchait pas à les retrouver pour les exterminer. Il n'était pas chasseur de toute façon.

Mais aujourd'hui, l'un d'entre eux se trouvait là, en face de lui. Cela expliquait beaucoup de choses, notamment dans la manière d'agir de Simon. Il faisait donc bien plus avec ses plantes que de les fumer...
C'est en écoutant ce que l'adolescent disait que le skinwalker se rendit compte que ce n'était pas par curiosité que son patient s'était mis à jouer avec ça. Il y avait une raison psychologique derrière tout ça. Autant pour lui, il arriverait mieux à l'aider. Il n'avait jamais fait face à cette situation. Mais après tout, elle avait des similitudes avec d'autres thérapies. Et puis, il était psychologue, c'était son métier.

- Tu penses que c'est la seule chose dont tu est capable, c'est ça? La seule chose qui te fait te sentir important, utile. Une qualité que d'autres n'ont pas.

Simon était un garçon incompris. Par sa famille, par son entourage. Il ne connaissait pas ses vrais parents. Personne ne les connaissaient. Et lui, personne autour de lui ne pouvait comprendre ce qu'il ressentait vraiment. Il ne pouvait par parler de la magie. Et pourtant, c'était son plus grand secret, enfoui tout au fond de lui. Et aujourd'hui, c'était à Andrew qu'il l'avait confié.

- La magie pourrait tout arranger oui. Mais penses-tu vraiment que ce soit la véritable solution pour que les autres aient de la considération pour toi? Tu l'as très bien dit, les gens ont peur de ce genre de choses... les gens ont toujours peur de ce qu'ils ne connaissent pas. Je veux bien croire que tu es bon à cela, mais je refuse de croire que c'est ta seule qualité.

Un complexe d'infériorité. C'est ça dont souffrait Simon. Andrew l'avait diagnostiqué dès le début. Son patient se sentait plus faible, dénué de toutes qualités. Il était rejeté, ce qui ne l'aidait pas.

- Je pense que c'est une échappatoire pour toi. Un moyen de te débarrasser plus facilement de tes problèmes. On dit souvent qu'on ne résout rien en un claquement de doigts. Apparemment, tu es la preuve que tout cela est faux.

C'était très difficile pour le psychologue. Il se retrouvait face à une situation à laquelle, jamais de sa vie, il n'avait été préparé. Il n'en connaissait que trop peu sur la magie pour être totalement utile à son patient, et cela le frustrait énormément.

- Je voudrais te poser une question: Penses-tu que la magie est la seule chose qui peut t'aider? Est-ce parce que tu ne trouves pas d'autres solutions à tes problèmes que tu t'es tourné vers cela?



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Sam 13 Déc - 22:59

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



Qu'il le croit ou non, c'est ainsi; je ne suis doué qu'à ça. Certains sont doué pour la mécanique, la peinture ou je ne sais quel merdier...moi c'est la sorcellerie. J'ai pas honte de ce que je fais, c'est juste que j'aimerais être reconnu pour ça. Qu'on cesse de me voir comme celui qui ne fout rien de ses journées, l'ados dont tout le monde plaint ses parents. C'est sûr, je n'ai rien à voir avec le gosse qui ne froisse en rien ses parents. Je reconnais ne pas toujours avoir été très correct avec mes parents, je sais que parfois je ne suis pas facile...mais je fais au mieux. Alors quand j'entends le doc me demandé si je ne voyais pas une autre solution à mes problèmes, autre que la magie...je ne peux m'empêcher de sourire, la réponse me semblait pourtant évidente.

- Comme vous l'avez dit...je peux résoudre pas mal de chose en claquant des doigts. Pourquoi je chercherais une autre solution. Hein ?

Je ne me moque pas du doc, je trouve seulement sa façon de considérer la chose assez amusante...quoi qu'un peu étrange. Il faut dire que c'est la première fois que je parle de ça à quelqu'un et je suis assez surpris que le doc parle de 'magie', sans paraître plus dérangé que ça. Peut-être que c'est juste une apparence, peut-être qu'il ne croit pas un poil de ce que je lui dis, peut-être qu'il me pense fou, victime d'hallucination...que je me suis inventé un monde. C'est ridicule. Je me demande bien ce qu'il se dit dans sa tête, je me demande bien ce qu'il note sur son cahier. Je suis tenté de lui faire disparaître des mains pour lire quelques lignes...mais ce ne serait pas correct. J'aimerais pourtant savoir, sans pour autant le vouloir...je sais plus trop ce que je veux finalement.

- Vous savez...la magie n'est pas seulement un échappatoire. C'est ma chance, la seule qui m'est arrivé depuis que j'suis née. Si des personnes pensent que c'est mal...qu'ils aillent se faire foutre. Je sais encore ce que je fais.


Je sais pas où veut en venir le doc avec ce genre de question, mais oui, j'ai continué la magie parce qu'elle est efficace même si je ne la maîtrise pas toujours à 100%. Mais j'ai pas beaucoup d'effort à fournir pour manifester quoi que ce soit, il me suffit parfois seulement d'y penser avec détermination pour qu'une chose s'actionne. Avec un peu de patience et de travail, je suis sûr que j'arriverais à faire de grandes choses. Et alors peut-être qu'on reconnaîtra mon talent.

- Et vous doc'...vous avez peur de ce genre de choses ? Une question pour savoir où se il situait à peu près dans ce monde étrange. C'était déjà assez surprenant qu'il croit à ce genre de choses. Dîtes...vous allez vraiment parlé de ça sur vos notes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 39
Date d'inscription : 26/11/2014
Sous Rang : Skinwalker

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Lun 15 Déc - 9:32







C'était donc ça le problème. Simon ne croyait qu'en une seule et unique chose: la magie. Pour lui, c'était un moyen efficace pour se débarrasser de ses problèmes. Il était accablé par ce qui lui tombait dessus, et depuis qu'il avait découvert son "talent", il ne pouvait pas s'en passer. C'était sa seule et unique solution de s'en sentir. De se sentir mieux. Et la preuve était dans ce qu'il disait. Il ne se voyait pas s'embêter à chercher autre chose puisqu'il avait découvert ce qu'il avait la possibilité de faire. C'était presque trop facile. Mais cela ne résultait pas d'un manque de volonté quelconque. C'était surtout un manque de confiance en soi, qui ne lui permettait pas de voir plus loin, de se dire qu'il pouvait y avoir une autre solution. Quelque chose de plus "normal". Dans ce sens, Andrew voulait dire "que le commun des mortels comprends". Parce que, oui, les humains sont très sceptiques. Parfois beaucoup trop.

- Je ne saurais pas te dire si c'est une chance ou pas. Je ne m'y connaît pas suffisamment.

Tandis qu'il prenait toutes ses notes dans son cahier, il réfléchissait à ce qu'il pourrait dire. Bien sûr, il préférait être franc. Il l'était toujours avec ses patients. Même si cette situation était pour le moins inhabituelle, il n'allait pas changer ses habitudes pour autant. Certes, il ne savait pas si Simon pouvait utiliser sa magie ici et maintenant envers lui... mais peu importait, au final. Son rôle, c'était d'aider Simon, pas de penser à sa petite personne. Une petite chance qu'il avait, c'était que certains sorts, comme les sorts de transformation, ne fonctionnaient pas sur lui. Il était une créature après tout. Il y avait peut-être d'autre sorts qui ne marchaient que sur les humains, mais il ne les connaissaient pas.

- Crois-tu vraiment que tu "sais" ce que tu fais? Que tu maîtrise suffisamment ta magie et que tu te fixes assez de limites? Je ne dis pas que tu as de mauvaises attention... mais il suffit d'une mauvaise manipulation pour que rien ne se passe comme prévu...

Oui, il l'avait dit franchement. Car il tenait à son métier et il voulait vraiment aider l'adolescent. Il ne pouvait pas faire autrement que dire ce qu'il pensait, de poser des questions auxquelles il voulait une réponse. C'était la seule façon d'aider son patient. Quelles que soient les conséquences que cela pourrait entraîner. Franchement, il s'en fichait.

C'est alors que Simon lui posa une question. Il aurait dû s'y attendre. Il n'avait pas émis d'objection et avait parlé de magie sans hésitation. Alors, il était évident que son patient se posait des questions là-dessus. Il ne pouvait pas y couper et éviter la question ne ferait que semer le doute.

- Disons que je n'ai pas vraiment de raisons d'en douter.

C'était évasif, certes, mais ce n'était pas à Andrew de répondre aux questions. Ce n'était pas sa thérapie et il ne pouvait pas se permettre de trop en révéler sur lui. Ce n'était pas ça, son rôle. Heureusement, Simon posa une autre question, ce qui lui permit d'enchaîner sans trop développer son propos.

- Je note tout, sur ce cahier.



Fiche de liens (c) Miss Yellow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 51
Date d'inscription : 27/04/2014
Sous Rang : .

You
Secret:
Armes:

MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Sam 20 Déc - 23:25

SMOKING PROBLEMS

CANDIDS.TK



Les questions du doc me donne l'impression qu'il appréhende mes compétences. Est-ce que je sais ce que je fais ? Est-ce que je me donne assez de limite ? Je trouve ça assez amusant d'entendre ces questions de la part d'une personne qui croit seulement parce qu'il...n'a aucune raison de ne pas y croire. C'est sûrement ce qu'on appel une personne ouverte d'esprit.

- No stress doc', je sais exactement ce que je fais...si vous saviez tout ce qui peut exister comme 'sort', des malédictions même...des choses carrément flippantes, vous verriez alors que je suis loin d'être déraisonnable. Et le coup de ce mauvais esprit...ça m'a assez marqué pour ne pas répéter la même erreur.

Et si je ne me posais pas assez de limite, le doc serait déjà entrain d'oublier mon existence, ainsi que nos séances passées. J'utiliserais la magie bien plus qu'il n'en faut...bon, d'accord, il m'arrive parfois d'en user pour accélérer le débit internet de la maison, pour me donner un petit coup de tonus...mais rien de bien méchant. Je ne fais que profiter de ce que le hasard m'a donné...sinon à quoi bon posséder ce don ?

- Tout ?

Depuis le début, à chaque séance, ce cahier tient la même place entre les mains du doc. À chaque séance il ne cesse de gribouiller sur ces pages, sans pour autant me quitter du regard. Ce cahier contient certainement beaucoup de choses à mon sujet, sans pour autant que je sache exactement les mots qui s'y trouves.

- Je peux voir ?

Une demande, levant déjà la main pour réceptionner ce cahier. Après tout, il m'appartient un peu ce cahier. Sans moi, il n'existerait pas.

- Allé...je vais pas vous le voler. Je suis vraiment curieux de savoir ce que vous avez pu écrire à mon sujet depuis tout ce temps. Quoi que je lise...je vous en voudrais pas. Enfin...j'espères pour vous.

Humour. C'est bon. On se détend. J'ai pas l'intention de faire du mal. J'essai seulement de faire céder le doc...qui à l'air d'être très attaché à son cahier, mais j'insiste. Je veux savoir qui ce qu'il pense vraiment de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Smoking problems [PV Simon] Aujourd'hui à 1:20

Revenir en haut Aller en bas
 

Smoking problems [PV Simon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fall Of The Angels :: Lieux :: Cabinet du DR Jekelly-